Combien de non-dits existent-ils au sein d'une famille,  du travail, de notre entourage?

Combien de non-dits existent-ils au plus profond de nous ?

Combien de non-dits nous font serrer les dents ?

Combien de non-dits nous empêchent de respirer sereinement ?

Combien de non-dits restent coincés dans notre gorge ?

(...)

ça fait du mal !

On se fait du mal !

Il ne faut jamais oublier que les mots non-dits se transforment en maux du corps...

Les mots, il faut qu'ils sortent d'une façon ou d'une autre, sinon ils nous étouffent, ils nous paralysent, ils nous asphyxient petit à petit.

(...)

Aujourd'hui, je vous propose de poser vos non-dits sur papier.

Vous les posez tous par écrit sur papier, dans un carnet...

C'est un début,

vous verrez,

cela va déjà vous libérer...

Les non-dits non pas forcément besoin d'être dits à la personne en question, ils peuvent blesser et blesser n'est pas le but des mots,

non,

il faut du temps parfois pour pouvoir dire les choses calmement...

N'oublions pas que les mots dits sont comme des boomerangs.

Les non-dits ont déjà besoin d'être sortis de soi,

pour peser moins,

pour rendre la vie plus légère.

Faisons le vide régulièrement des non-dits, comme on vide la poubelle de notre ordinateur.

 

images (2)

 

 

Mettre sa vie en mots, c'est se libérer...du passé, pour profiter encore mieux du futur.

Séverine.